Des magazines… pour les images!

Les étalages remplis de magazines des librairies m’ont toujours fascinée! M’y arrêter pour flâner est un véritable délice! Et, depuis quelques temps, c’est un rendez-vous régulier que je m’offre afin de vérifier si les dernières parutions de magazines d’art sont sorties. Et je suis devenue une vraie fanatique : je les consulte pour faire jaillir de nouvelles idées, pour explorer de nouveaux médiums, pour apprendre des techniques, mais aussi pour le plaisir de lire et de voir de belles images. Et l’autodidacte que je suis a encore bien à apprendre sur le sujet… alors, j’alimente ma curiosité sans gêne!

Coup de pinceauEn région, le choix est plutôt restreint, mais j’ai quand même trouvé quelques périodiques intéressants. D’abord, l’incontournable Magazin’Art qui aborde l’art visuel en tant que référence pour les galeries, les artistes et les collectionneurs. Plus pointu, il nous présente le point de vue des professionnels de l’art.

D’un côté plus populaire et traitant d’art décoratif, le magazine québécois Coup de Pinceaux est un recueil de projets (peinture sur toiles, peinture sur bois ou sur tissus, etc.). Il s’adresse à une clientèle de type «tout-le-monde » afin de rendre accessible la réalisation de projets artistiques. D’ailleurs, pour chacun des projets présentés, il nous donne la marche à suivre ainsi que le patron pour le réaliser.

Du côté européen, le magazine Plaisirs de Peindre s’avère également être une intéressante source d’iplaisir de peindrenspiration ainsi que les magazines Magic Art et la série Je Peins. Pour les amateurs en phase d’exploration artistique, ce sont de bonnes lectures à se procurer, quoique plutôt dispendieux (entre 12 et 15 dollars).

magic artJ’ai commencé à apprendre en réalisant quelques-uns de ces projets. C’est, en effet, un bon moyen d’apprendre à peindre et à utiliser les différentes techniques, puisque les instructions y sont claires, illustrées et en mode «pas à pas ». Par contre, je n’ai jamais utilisé les patrons. Je reproduisais l’image, je me fiais aux instructions, mais je me gardais une part de liberté dans le processus. Maintenant, je les utilise plus comme inspiration. Une image inspire une idée, un procédé me dirige vers une autre possibilité… Bref, la créativité engendre la créativité! je peins

Et, petit conseil : si vous êtes friands de ce type de magazines, visitez régulièrement la section des livres du Dollarama! Quelques exemplaires s’y glissent parfois pour la modique somme de 2$.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s