Tabloïd – Le quotidien à la une!

Il y a longtemps que je ne m’étais attablée devant un recueil de poésie. La faim me tenaillait… j’avais envie d’avaler des images et des mots crus. Voilà donc que ma tante me demande de réaliser un cadeau pour son gendre afin de souligner la sortie de son tout nouveau recueil. Pour un poète, quoi de mieux qu’une coupe de vin à l’effigie de sa création?

Par curiosité, je me procurai le fameux recueil de Mathieu K. Blais intitulé Tabloïd. Et, je le dévorai en une soirée! Il faut dire que j’avais vraiment faim, mais aussi, que l’œuvre en valait la lecture. Lire de la poésie, lorsque bien ficelée, est un véritable plaisir : déchiffrer, analyser les images, se délecter d’un assemblage de mots dont le fil conducteur est à peine sous-entendu ou carrément crié.20151021_113838

Et Mathieu K. Blais maitrise l’art des images fortes. Il décortique le quotidien et ses petits gestes en leur conférant une aura de souffrance d’automate : « j’enfile ma présence », « chaque matin, le remake inoubliable de chaque matin »… La vaisselle sale devient une constatation de l’existence de ce monde bien réel… et la nourriture reflète le petit quotidien bien ordinaire, l’ennui et la lassitude qu’il génère et que l’on voudrait moins ordinaire. Entre « le beurre de peanut » et le « grilled cheese », le parfum du « steak haché » de la voisine prend des airs de roman-feuilleton.

Pendant quatre saisons où chaque page s’amorce par « Chaque matin », le quotidien pourrait se définir par sa présence dans les événements de l’actualité, mais ne le fait pas. Il se construit d’anodins événements répétitifs qui attendent. Le quotidien se livre à nous comme une guerre où les « miss météo [tombent] au combat ». Mais pendant ce temps, il y a « les caméras qui salivent », la voisine à la « bouche comme un grand livre ouvert », les actualités qui bombardent le temps qui passe et la surconsommation.

Vivre pour aboutir à la vieillesse, à la fin de vie, auxquels il fait référence de façon récurrente : « le cancer qui ne se tanne pas de jouer à la chaise musicale électrique ». La maladie, la salle d’attente, le refroidissement de l’être jusqu’à sa fin. Tel un tabloïd, le recueil du même titre nous saisit dans notre ordinaire quotidien pour nous présenter un festin poétique où se côtoient les patates pilées et les éclats d’obus qui n’en seront pas.

20151009_175839Alors, j’avoue : je suis vendue! La prochaine fois que Mathieu K. Blais publiera un recueil de poésie, je me ruerai à la première librairie pour me le procurer et cette fois, ce ne sera pas parce qu’il est le copain de ma cousine, mais parce qu’il s’avère un excellent poète dont l’écriture est un véritable plaisir à décoder! J’adore et je vous le conseille fortement – accompagné d’un verre de rouge pour compléter le tableau épicurien et déjouer la morosité de votre quotidien…

Tabloïd – Mathieu K. Blais – Éditions Le Quartanier (disponible sur le web via les grandes chaines de librairies telles que Archambault, Renaud-Bray, etc.)

 

Une réflexion au sujet de « Tabloïd – Le quotidien à la une! »

  1. Ping : Aquarelle, Poésie et Thé: la trilogie épicurienne du lundi! | Joliejojo - Blogue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s