Ton prénom, je l’aimeeeeeee!

Combien de personnes de votre entourage portent le même prénom que vous? Quelle est l’histoire derrière ce choix précieux qu’ont fait vos parents? Combien parmi vous peuvent réellement affirmer qu’ils ont toujours aimé leur prénom et n’ont jamais rêvé d’être prénommés autrement?

Chaque naissance s’avère porteuse d’une mission périlleuse pour les géniteurs : le choix du prénom de leur progéniture. De mon côté, ma mère avait un autre prénom en tête, mais une de ses amies s’est trouvée à accoucher avant elle et lui vola ce Nadine qu’elle me prédestinait. Alors, elle opta pour Josée. C’était clair : pas Marie-Josée, mais « Josée tout court » et le curé en charge de la cérémonie du baptême se l’était clairement fait dire en pleine cérémonie! Tellement qu’il éleva les bras en disant : « Je te baptiste Josée tout court » pour la calmer un peu!

En grandissant, je réalisai rapidement que ce Josée, bien qu’il soit tout court, avait une longue portée en termes de popularité. Tellement qu’en maternelle, dans mon petit village de St-Louis-du-Ha! Ha!, sur 12 élèves, nous étions trois Josée!  La Dubé, la Bérubé et moi-même, la Marquis!  Repassons pour l’originalité, mais bon, on ne peut en vouloir à ces mères bienveillantes dont l’objectif était de nous fondre dans la normalité. Notre prénom ne devait pas devenir une tare à porter ni un spécimen pour les commères qui sauteraient sur ce prétexte pour me marginaliser.

Alors, je grandis, toute Josée que je fus, en rêvant à d’autres prénoms… Chantale, il me semblait que je ressemblais plus à une Chantale qu’à une Josée. Adolescente, je trouvais mon prénom trop doux pour la rebelle que je désirais tellement incarner. Et adulte, lorsque vint le temps de choisir, à mon tour, un prénom pour ma descendance, je me tournais naturellement vers des noms semi-populaires… Le nom de mon fils n’est pas unique en soi, mais il ne figure pas sur le Top 10 des naissances des années 2000. Un compromis : un nom cool (Dylan) prononcé à la française… Pas Daille-Lanne ou Di-leune, mais bien Di-lanne.

Josée, bien populaire de 70 à 74, figurait en 8e position des prénoms les plus populaires au Québec. Aujourd’hui cette 8e position est occupée par les Alice (2010-2014).  Surprise?  Alice était aussi en 8e position entre 1905 et 1909. C’est un fait que certains prénoms de modes anciennes reviennent en force ces dernières années.  Alors, amusons-nous à comparer les 5 prénoms les plus populaires des dernières décennies chez les garçons et chez les filles*.

1920-1924 (l’époque de mes grands-parents):

Marcel, Roger, Gérard, Roland, Maurice.

Rita, Thérèse, Cécile, Madeleine, Yvette.

1950-1954 (l’époque de mes parents):

Michel, Pierre, Jacques, Claude, Denis.

Diane, Louise, Francine, Lise, Nicole.

1970-1974 (l’époque de ma naissance):

Éric, Martin, Stéphane, Patrick, Steve.

Isabelle, Nathalie, Julie, Annie, Caroline.

2010-2014:

William, Alexis, Nathan, Thomas, Jacob.

Léa, Emma, Maélie, Mia, Alicia.

À voir pour le plaisir de se bidonner sur le sujet : le film Le Prénom, mettant en vedette Patrick Bruel. Un délice à voir et revoir!

*Les informations sont tirées du site web : lesprenoms.net. Vous désirez consulter cette liste en version complète, cliquez sur ce lien : liste des prénoms les plus populaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s