Dans le ciel de Pohénégamook…

20151115_142559Ce dimanche, 15 novembre, à la Maison de la Culture de Rivière-du-Loup, se tenait le vernissage de l’exposition Hémisphère Nord-Toucher aux étoiles de l’artiste Gizèle Gaboury. Lumineuse et paisible, Gizèle Gaboury nous présente une œuvre arrivée à maturité.  En effet, depuis ses rêveries d’adolescente, le ciel étoilé la fascine. De ses croquis de la Grande Ourse à l’exposition Hémisphère Nord – Toucher aux étoiles, il y a 25 années d’observation et de recherche, 15 ans de peinture et de sculpture et une vie d’émerveillement. C’est en naviguant vers les Antilles, alors qu’elle tenait la barre sous un ciel nocturne à couper le souffle, que le projet émerge dans son esprit. Une fois de retour à Pohénégamook, elle se lance dans l’élaboration de ce qui deviendra, en fait, sa démarche artistique : représenter les constellations dans une suite zodiacale, la voie lactée, les planètes de l’hémisphère Nord. De sa résidence située le long de la rivière Wildcat, en pleine forêt, le ciel est avec elle!  Une nuit totalement noire, exempte de pollution lumineuse, se joint au silence de la nature pour faire jaillir l’inspiration.

Aujourd’hui, nous pouvons donc admirer le résultat de cette fascination pour le ciel étoilé. Elle nous présente une magnifique exposition qui se divise, clairement, en deux parties. Dans la  première, une série de tableaux verticaux suspendus, des acryliques sur bois de pin sculpté. Des tracés de couleurs dans un mouvement linéaire et sinueux, des constellations qui laissent passer la lumière, des ellipses en forme de vagues, de sapins creusées dans le bois, des variantes de bleu nocturne, d’orangé, de mauve…  qui suivent la ligne du bois, en parfait accord avec leur destination.  L’impression qui se dégage de ces tableaux dépasse le mythique du sujet : cet ensemble constellaire nous rapproche de ce que nous sommes, de ce qui nous entoure.20151115_142424

Dans la deuxième partie de l’exposition, plusieurs acryliques sur bois loan, des monotypes (estampes) représentant des constellations et des personnages qui l’inspirent, des silhouettes de musiciens ainsi que la boite lumineuse d’où la lumière jaillit par les points d’étoiles. Des sculptures y sont également présentées, dont une de plâtre et acrylique intitulée « Aurore boréale aux deux sœurs », dédiée aux sœurs Bélanger retrouvées sans vie dans un hôtel thaïlandais en 2012. Un moment touchant du vernissage fût d’ailleurs la lecture du poème accompagnant la sculpture et ce, devant les parents des deux jeunes filles, présents pour cet hommage à l’amitié entre sœurs.

Des années de création, des heures à travailler le bois et les couleurs sous le ciel nocturne de Pohénégamook : Gizèle Gaboury a trouvé son étoile polaire et ses repères. Elle s’oriente comme une navigatrice fascinante dans la nuit. Elle entretient un lien privilégié avec ces personnages mythiques qui jalonnent le chemin de son inspiration. Mais, n’attendez pas la période du Verseau pour découvrir l’univers de Gizèle Gaboury… Hâtez-vous plutôt de vous rendre à la Maison de la Culture avant le 17 janvier 2016 et laissez-vous transporter par l’œuvre céleste de cette artiste qui transcende la magie d’une nuit d’automne.

Exposition : Hémisphère Nord – Toucher aux étoiles de l’artiste Gizèle Gaboury.

Du 12 novembre 2015 au 17 janvier 2016, à la Maison de la Culture de Rivière-du-Loup.

Visitez son site web : gizelegaboury.com.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s