Anima: un univers saisissant!

Ils nous transpercent. Chacun de leur regard s’infiltre en nous, faisant émerger une pointe de culpabilité. L’être humain que nous sommes se laisse hypnotiser par ces sujets avec lesquels nous nous retrouvons liés par le regard. Les oeuvres de l’exposition Anima de l’artiste Lizo nous frappent l’intérieur. Et c’est merveilleux qu’il en soit ainsi. Il faut parfois utiliser les grands moyens pour éveiller notre conscience et bouleverser notre confortable tranquillité.

20160121_172759Anima, c’est la deuxième exposition de Lizo qui nous propose une série de toiles sur lesquelles ont été peints et façonnés des animaux en plans rapprochés. Ces animaux sont en voie d’extinction ou encore, menacés par les comportements cruels de l’humain. Les réchauffements climatiques qui assombrissent le sort réservé à l’ours polaire ou au manchot à jugulaire, les combats illégaux de poissons bêta ou encore, la disparition éventuelle du panda ou du tigre de Sibérie font partie des dénonciations visées par l’exposition.

Chaque toile est accompagnée d’un texte informatif qui nous dresse un portrait de la situation actuelle de l’animal représenté. D’abord touché par la beauté de l’œuvre, le spectateur se voit ensuite conscientisé à un problème actuel engendré par le comportement humain. En empruntant la voie du regard, le message se fraye un chemin vers notre tête ou notre cœur et parfois même, les deux.

20160121_172850

L’univers coloré de Lizo vient égayer cette thématique sombre. Les techniques mixtes20160121_172905 utilisées, soit l’acrylique, l’empâtement et l’époxy, viennent ajouter du mouvement et de la texture pour nous offrir de magnifiques tableaux d’où jaillissent ces animaux. Des coupures de journaux ou de magazine traitant de l’animal agissent comme toile de fond. Des empâtements ajoutent du relief à ses sujets en leur donnant un aspect presque tridimensionnel. Il faut observer le museau de l’ours polaire (ou du panda) pour s’étonner de son réalisme fascinant (voir le plan rapproché sur la photographie à gauche), les nervures dans la queue ondulée du bêta, les pattes majestueuses du tigre de Sibérie… Cette façon de « sortir de la toile » accentue la proximité entre l’animal et le spectateur.

L’exposition Anima, présentée jusqu’au 27 mars à la Maison de la Culture de Rivière-du-Loup, mérite toute votre attention. L’objectif en est ambitieux, mais ne serait-ce que d’attirer votre regard, vous apprendre quelque chose sur une situation dont vous ignoriez l’existence ou encore, de vous toucher devant la beauté de ces animaux menacés d’extinction, elle aura atteint sa cible. Et, même si vous pouvez jeter un œil à ses créations sur le web, rien ne vaut l’impression laissée par l’œuvre en face-à-face. Les grands formats que Lizo préconise nous plongent littéralement au cœur de ses sujets.

 Visitez son site web : lizoart.com.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s