Le printemps des vernissages!

Plusieurs croient, à tort, que les activités liées aux arts visuels s’adressent exclusivement à un cercle d’initié. J’avais donc un peu peur d’entrer dans un univers inaccessible lorsque je me rendis, seule, à mon premier vernissage. J’avais un prétexte rassurant : ce blogue qui me permettait de  justifier ma présence, au cas où je me sentirais un peu de trop!  J’ai été  rapidement détrompée: dès mon entrée, je reçus un accueil chaleureux qui réussit à calmer mon mal imaginaire « d’intruse »!

Qui y était? Des artistes, bien sûr, mais aussi des étudiants, des voisins, monsieur et madame tout-le-monde, bref, un public hétéroclite uni par le même désir : celui de s’offrir un moment de délice visuel. Parce que l’art est plaisir. Pour l’œil, pour l’esprit, et qui prend son sens dans la perception de chacun. Nulle vérité n’est absolue dans le monde des arts visuels. Et qui dit plaisir, dit bon vin!  On m’offrit un verre de vin, que j’acceptai avec plaisir. Je suis de nature réservée – l’auriez-vous cru?  Alors, ce petit aidant naturel alcoolisé était le bienvenu pour dissiper mes derniers doutes quant à ma raison d’être en ces lieux.

Mais les instants qui suivirent furent encore plus déterminants à justifier ma présence à ce vernissage. L’artiste prit quelques minutes pour adresser la parole à ses convives. Quelques mots de remerciements, mais surtout une émotion palpable. Le regard ému de partager son œuvre avec ce public si près, si présent, venait donner un sens à l’événement. Chaque artiste se donne entièrement dans la création de son œuvre, ce qui signifie du temps, du travail, du cœur, des sacrifices et parfois même, du découragement. Un artiste crée pour s’exprimer, mais tout moyen d’expression n’existe pas sans un public. C’est cette fin de recevoir qui donne un sens à la démarche, au processus de création, à l’art tout simplement.

Alors, j’ai pris le temps de regarder chaque œuvre. En lisant les titres, en m’approchant, en reculant, pour voir de près le moindre tracé, chaque détail et effort déployé pour en arriver à cette finalité. Je me suis amusée à interpréter les formes, les couleurs… à deviner ce qu’elles pouvaient bien représenter. J’ai aussi savouré le plaisir d’admirer l’œuvre et de me questionner sur ce que je trouve beau ou pas, et pourquoi. J’ai ouvert mon esprit comme chaque être humain est capable de le faire. Sans connaissances pointues, j’ai fait ce que tout bon public sait faire : j’ai savouré le spectacle. J’ai aimé ou pas, j’ai été touchée, j’ai même ri parfois… Le but étant bien de susciter une émotion, n’est-ce pas? Alors, j’ai laissé ma sensibilité et mon intuition faire le travail.

Suite à ce baptême de l’art, je suis une véritable adepte, blogue ou pas, des vernissages. Non, pas pour la petite coupe de vin, mais bien pour l’atmosphère chaleureuse qui y règne. Les artistes sont accessibles et votre visite les rend heureux. Un vernissage, c’est une grande fête de lancement où règnent la bonne humeur et la convivialité. Alors, n’hésitez pas à venir célébrer avec eux l’aboutissement de nombreuses années de travail. Laissez vos appréhensions au vestiaire : vous serez toujours les bienvenus. Alors maintenant, à quand votre premier vernissage… ou le prochain?

  • Vernissage  de l’exposition Les Invisibles de Gabrielle Gendron. Jeudi 31 mars, en formule 5 à 7 à la Maison de la Culture, Rivière-du-Loup.
  • Vernissage  des finissants en arts visuels Sortie 2016. Jeudi 31 mars, en formule 5 à 7 au Centre culturel Berger, Rivière-du-Loup.
  • Double-vernissage des expositions Post-It Virtuel – 365 jours, 365 sculptures de Rino Côté et De chair et de terre de Jocelyne Gaudreau. Dimanche 3 avril, 14h au Musée du Bas-St-Laurent, Rivière-du-Loup.
  • Début de l’exposition Moi à l’œuvre III le samedi 2 avril dès 10h au Centre d’art de Kamouraska.
  • Vernissage de l’exposition Tour d’horizon de l’artiste-peintre témiscouataine Amélie Belzile dès 18h au Beaulieu Culturel de Témiscouata-sur-le-Lac.

 

Une réflexion au sujet de « Le printemps des vernissages! »

  1. Bonjour Josée, merci Josée de comprendre et d’expliquer ce qu’est véritablement un vernissage. Pas compliqué pour deux sous, les invités(es) sont toujours bienvenues à ces échanges, à ces partages d’un long travail de l’artiste qui s’engage, en général dans un long processus créatif qu’il vaut la peine de saisir au passage. Merci Josée de partager vos connaissances et vos expériences humaines avec les artistes. Ça fait du bien de lire vos textes. Vos propos sont rafraîchissants. Raynald Légaré, artiste multidisciplinaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s