Un 5 à 7 à la hauteur… des auteurs!

Je me fais un devoir d’y assister à chaque année puisqu’il s’agit d’un événement qui, chaque fois, se renouvèle avec le dynamisme de son organisatrice, Isabelle Moffet, qui se démène pour lui donner une saveur bien particulière ! Je parle ici de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur qui se tenait ce jeudi, 21 avril, à la Bibliothèque Françoise-Bédard. Il s’agit aussi du grand moment tant attendu pour les auteurs amateurs qui ont prêté leur plume au concours Lire au Loup puisqu’on assistait au dévoilement des grands gagnants. En formule 5 à 7, le charmant Monsieur Mô (le lapin-mascotte de la bibliothèque) s’était aussi endimanché pour accueillir ses nombreux invités!

20160421_181009D’abord, la fameuse « Mauvaise Troupe », menée par le « Père Fouettard » alias Richard Lévesque, nous présentait quelques variations littéraires portant sur la racine des mots, soit le thème des ateliers d’écritures qui se sont déroulés cette année. Ce fût suivi du lancement de nouveau recueil Lire au Loup regroupant tous les textes participants de l’édition 2015 du concours sur le thème « Un long fleuve tranquille » (dont je fus récipiendaire du premier prix l’an passé !). Vous pouvez d’ailleurs vous procurer ce recueil au comptoir du prêt de la bibliothèque pour la modique somme de 5 dollars.

À 18h00, nous avons pu assister à un agréable moment de folie en biblio ! Annie Landreville, une auteure ayant notamment œuvré comme journaliste culturelle à la radio de Radio-Canada pendant 17 ans et collaboré au journal le Mouton Noir, proclamait l’envol du Manifeste pour le droit d’auteur ! Après avoir lu ce texte inédit, spécialement créé pour l’occasion, les spectateurs, du haut de la mezzanine, procédèrent au lancement de dizaines d’avions de papier dans un geste à la fois poétique et très ludique, mais aussi criant de vérité sur la réalité du droit d’auteur au Québec où les auteurs peinent à vivre de leurs écrits. Il s’agit donc d’une invitation à se « Tenir Droit » pour la cause littéraire.

Ce fût ensuite le dévoilement des gagnants du concours Lire au Loup pour lequel je me suis faite muette de plume cette année, mais auquel j’ai participé en étant membre du jury (nous étions 5). J’ai donc eu le plaisir de lire toutes ces belles créations sur le thème « 2050 ». En tout, 9 textes d’adolescents (13-17 ans) et 15 textes d’adultes où le thème fût une année, une adresse, un nombre de fenêtres, un nombre de jours, une quantité… Bref, l’imagination était au rendez-vous… et j’avais bien hâte de pouvoir coller un nom, un visage sur ces écrits! Bien entendu, les textes m’ont été soumis sous le couvert de l’anonymat, donc j’ignorais l’identité de ces auteurs. Et, j’ai pu constater à quel point la vision du futur de nos jeunes est négative… L’environnement les préoccupe énormément et le flot d’information dont ils sont bombardés via les médias sociaux contribue certainement à créer cette vision quasi-apocalyptique de l’année 2050.

Les gagnants de l’édition 2016 sont, dans la catégorie ado :

1er prix : Myriam St-Pierre.

2e prix : Corrine Viau.

3e prix : Léo Moffet.

Et pour la catégorie adulte :

1er prix : Marianne Rainville.

2e prix : Michel Lagacé.

3e prix : Léane Soucy.

 Félicitations à ces lauréats ainsi qu’à tous ceux qui se sont prêtés au jeu de la création littéraire !

 P.S. Voici une anecdote en lien avec le concours : la gagnante du premier prix adulte a participé au concours grâce à la lecture de l’article paru à ce sujet sur mon blogue ! J’avoue… ça m’a fait un petit velours!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s