Atelier Pierre Brouillette – Joaillier: un trésor à Kamouraska!

 

Je flânais tout bonnement sur l’avenue Morel au Kamouraska, comme j’aime le faire de temps en temps, surtout en période estivale. Depuis longtemps, j’étais intriguée par cette maison aux allures ancestrales. Alors, comme happée par un élan de curiosité, j’ai ouvert la porte de la boutique de l’Atelier Pierre Brouillette – joaillier. Un véritable havre de trouvailles!   Dès mon entrée, je me fais accueillir par le sourire de la très sympathique Hélène Gosselin, la guide passionnée qui me révélera, l’un après l’autre, les secrets que renferme cet endroit.

Dans un premier lieu, puisqu’on parle de joaillerie, les présentoirs regorgent de bijoux tous aussi splendides les uns que les autres. Qui plus est, ils ont été confectionnés de la main de l’artisan Pierre Brouillette dont l’atelier se trouve à quelques lieux de la boutique, soit sur la rue du Quai. Des bagues, des joncs, des colliers, des boucles d’oreille en or et en argent, certains en bois ou avec insertions de bois. Certaines bagues sont dites hybrides puisqu’elles se transforment en dévissant les matrices qui les composent, ce qui en fait un bijou aux multiples apparences que vous pouvez transformer au gré de vos tenues… ou de vos humeurs!

20160423_133123Certaines collections, dont celle du designer joaillier Philippe Planas, ont été achetées par monsieur Brouillette. En devenant ainsi propriétaire de la collection, il détient les droits lui permettant de les fabriquer ici-même au Kamouraska. De plus, pendant la saison hivernale, ces bijoux se promènent entre Rimouski et Toronto pour différentes expositions. Certaines autres collections québécoises ornent les multiples comptoirs en verre de la boutique : des collections réalisées avec des pièces de poterie (par l’artiste Martine Buczkowski de St-Jean-de-Matha), d’autres réalisées avec du ciment, des bijoux signés Sylvie Lupien, Matsu et Robert Langlois. Sans oublier la magnifique Rosie, une miniature qui forme un pendentif que l’on replace, après utilisation, dans son univers. Sur la photo, elle est installée dans son mini salon de coiffure. Charmant, n’est-ce pas?20160423_134243

Des sculptures suscitent aussi ma curiosité! Un Einstein, un saxophoniste ainsi qu’un violoniste conçus avec de la broche, des créations sculpturales 3D de l’artiste Rudy Keckla. Ces magnifiques pièces sont également accompagnées d’un mobile dont les pièces reposent sur un minuscule point d’appui qui, en mouvement, imite l’ondulation d’un poisson qui nage. Impressionnant et fascinant!  Madame Gosselin me présente également les populaires oiseaux sculptés qui s’imbriquent dans leur bûche d’origine. Le casse-tête recréé lors de l’achat nous démontre la précision incroyable avec laquelle la sculpture est réalisée.

20160423_134224

Des bijoux créés au Kamouraska et au Québec, des sculptures géniales, la boutique de l’Atelier Pierre Brouillette – Joaillier vous propose également une magnifique sélection de sacs à main, de portes-monnaies et de stylos/plumes! Ne quittez pas Kamouraska sans y avoir jeté un œil… Osez franchir le seuil du 88 avenue Morel et laissez-vous captiver par ce merveilleux monde rempli de bijoux et d’œuvres d’art à contempler… ou, bien sûr, à emporter!  Pierre Brouillette Joaillier- un atelier, une boutique… mais aussi, un véritable musée!

20160423_134508

Au cœur de Sylvain Dionne…

13523746_10208183995508983_2033692408_oLe soleil de juillet brille. Me voilà bien installée dans ma chaise longue avec un verre de vin. L’instant est précieux, le temps est à la poésie. Qui plus est, je m’apprête à savourer le recueil À cœur ouvert du communicateur louperivois bien-aimé Sylvain Dionne. À première vue, ce carnet de 95 pages nous laisse entrevoir la possibilité d’une aventure en profondeur. La splendide œuvre originale Souvenirs dévoilés de l’artiste Rodrigue Laplante nous lance une invitation introspective sur l’univers de Sylvain Dionne, mais aussi une paisible impression de délivrance. L’auteur s’est ouvert le cœur, une intervention délicate, mais vouée au succès puisqu’avec un flot de mots découverts, il réussit à toucher le lecteur.

Perfectionniste rédacteur, Sylvain Dionne nous offre un plateau de mots dont la musicalité caresse l’oreille interne. Son écriture possède un rythme puissant où les images se succèdent pour créer une émotion qui nous imprègne. Le temps, l’attente, la souffrance, le désir, la dualité entre le jour et la nuit ne sont que quelques-unes des thématiques qu’il aborde afin d’évoquer ses tourments et plaisirs. Les éléments de la nature (mer, vents, rivières, vagues, etc.) sont omniprésents et traduisent, au fil des mots, la tristesse, la peur, l’abandon, l’éveil…

Les alizés s’éveillent

Rythment les vagues

La mer se berce

Chaleur naissante

Les mousses encore humides

S’étirent et s’étiolent

Les buissons s’ébrouent

Chassent quelques larmes

De rosée

 À cœur ouvert nous ouvre également la porte du cœur amoureux de Sylvain Dionne. Nous découvrons celui qui aime généreusement, entièrement, passionnément et délicieusement celle dont il recherche le regard. Celle qu’il protège de la superficialité du jour. Avec elle, il partage ses nuits où la liberté prend toute son aise, loin du jugement et des rumeurs. Et cette ouverture nous permet de savourer des écrits d’un érotisme envoûtant :

 

Je descends vers vos lèvres

Celles qui parlent le plus,

Même

Silencieuses

Qui esquissent un sourire coquin

Se laissant doucement baiser…

 

Savoir jouer avec les mots est un art tout en finesse que Sylvain Dionne maîtrise habilement. Par ce premier recueil, il nous propose une poésie enveloppante, chaleureuse, que l’on se plait à lire avec, en tête, cette voix grave et unique qui caractérise bien l’auteur. D’ailleurs, À cœur ouvert vous est également offert en version audio, avec la participation d’Alex Ann Villeneuve Simard à la narration.

 Le recueil a été lancé le 22 juin dernier et j’ai pris le temps de le savourer afin de vous en livrer mes impressions. C’est ainsi que j’aime lire la poésie: une page à la fois. Je vous invite donc à vous procurer votre exemplaire de cette oeuvre poétique et à vivre, vous aussi, cette traversée, toute en douceur, d’un univers émotionnel qui vous saisit du premier mot jusqu’au dernier soupir. Une incursion au cœur de ce poète sensiblement séducteur et authentique.

 À cœur ouvert de Sylvain Dionne est disponible dans plus de 10 points de vente au Bas-Saint-Laurent: Librairie J.A. Boucher et Librairie du Portage (Rivière-du-Loup), Euskara (Trois-Pistoles), L’Alphabet et Vénus (Rimouski), L’Option (La Pocatière), Musée du Bas-Saint-Laurent (Rivière-du-Loup), Maison culturelle Armand-Vaillancourt (Saint-André de Kamouraska), boutique Le Fil bleu (Kamouraska), bureau d’information touristique de Rivière-du-Loup et Tabagie Lunik (Saint-Pascal). Vous pouvez également le commander directement par message privé en communiquant avec Sylvain Dionne via sa page Facebook : http://www.facebook.com/SylvainDionneAuteur.

 Crédit-photos : © Patric Nadeau, photographe.

Elle danse avec les couleurs!

Elle peint dans un mouvement qui lui inspire chaque couleur qu’elle dépose, tel un pas de danse, sur sa toile endimanchée. Hélène Hammond valse avec les paysages témiscouatains, son objet de prédilection qu’elle vous livre avec douceur ou vivacité, selon l’émotion qu’ils font jaillir en elle. Jusqu’au 14 juillet, elle vous invite à visiter son exposition La Danse des Couleurs où se regroupe un large éventail de ses œuvres représentatives de sa générosité artistique.

20160527_185338

À l’huile, à l’aquarelle ou à l’acrylique, elle exploite différents médiums afin de laisser libre-cours à sa créativité. L’inspiration du moment est son maître et la lumière crée le rythme. De chacune de ses œuvres émane cette passion pour les paysages de son coin de pays. Qu’elle vous présente sa vision du Parc Clair Soleil et son manteau hivernal, la rivière Caldwell, l’Ile Notre-Dame-du-Lac, le Parc National du Lac Témiscouata ou un superbe panorama campagnard de Dégelis, sa façon de jouer avec les couleurs atteint une délicatesse soigneusement imprégnée. 20160527_185042

Comme dans toute danse, le respect de son partenaire est essentiel et Hélène Hammond nous démontre merveilleusement cette relation que son œil d’artiste entretient avec la nature témiscouataine. Elle la fait danser, virevolter et créer le mouvement qui donne vie à ses œuvres. Elle explore sa passion avec beaucoup de curiosité et ses compositions nous dévoilent cette joie de vivre qui l’anime. D’ailleurs, elle a un sourire et une gentillesse qui s’harmonise avec cette transparence qui éclaire ses toiles.

20160527_184937

Prenez quelques instants de votre quotidien et laissez-vous charmer par ces variantes où l’eau est bien souvent présente. Que ce soit un lac (évidemment, le Lac Témiscouata), une rivière ou une chute, on sent qu’elle éprouve un léger penchant pour ces vagues inspirantes. Le soleil qui se lève, le bleu éclatant du ciel, la vivacité d’un cours d’eau en mouvement… Ses œuvres sont vivantes et captivantes, tellement qu’elles vous donnent envie de danser!

Rendez-vous au Beaulieu Culturel du Témiscouata où, jusqu’au 14 juillet, vous pourrez observer ces parcelles de natures de ce coin de pays. Jouez à la fois les touristes et les amateurs d’art et laissez-vous séduire par le talent raffiné de l’artiste Hélène Hammond.

Pour plus de détails: http://www.blct.ca.