Brioches & Babioles… et bricoles!

Un latté réconfortant, une joyeuse équipée de bricoleuses et la généreuse assistance d’Élaine Bélanger, propriétaire du café-boutique Brioches & Babioles de St-Arsène… Il suffit de quelques secondes pour que vous plongiez entièrement dans l’ambiance sympathique de ces ateliers! En fait, je vous parle ici de mon expérience personnelle puisque j’ai assisté, le 14 juillet dernier, à un atelier d’initiation à la peinture à la craie Colorantic™. Et j’ai adoré l’expérience!

20170521_134350

Brioches et Babioles est le seul marchand autorisé de la peinture vintage Colorantic™ dans la région. Disponible en 19 nuances et trois formats avec différents types de patines, glacis et cires, cette peinture permet de réparer ou transformer un meuble en lui donnant une apparence antique. Lors de l’atelier, en plus de créer un projet spécifique, Elaine vous offre la possibilité d’essayer les différentes couleurs offertes, question d’alimenter votre inspiration pour de futurs travaux personnels.

L’atelier s’amorce par ces essais, question d’amadouer un peu cette fameuse peinture. La façon de procéder est clairement expliquée et vous permet d’obtenir des réponses précises à vos différentes questions. Suite à cette phase d’essai, vous plongez dans le vif du sujet avec une planche de bois de grange et un pot de type Masson qui vous permettra de confectionner une décoration murale.

L’atelier se déroule dans une ambiance très conviviale et les résultats s’avèrent tout à fait surprenants! À chacune son interprétation, sa couleur, sa version, pour un maximum d’interactions et d’inspiration! Mais, chose certaine, pendant ces trois heures à discuter, rire et peindre, toutes avaient laissé loin derrière les tracas de la vie quotidienne et les sourires ne cessaient de se multiplier!

20251375_10156569863473975_759455200_oFélicitations à Élaine Bélanger pour cette magnifique initiative et vivement l’arrivée d’une zone atelier en annexe à ce café – un projet dont elle nous parle avec beaucoup d’espoir!  Avec les précieux conseils de celle-ci et sa passion inépuisable pour la transformation de meubles, elle saura certainement redonner vie à vos talents en matière de déco!

Surveillez les prochains ateliers en suivant la page Facebook de Brioches & Babioles. Et surtout, laissez-vous tenter par cette expérience qui relève de l’art thérapie! En plus de passer un moment exceptionnel, vous serez fiers de votre réalisation!

À lire également:

https://joliejojo.wordpress.com/2017/06/07/un-air-de-brocante/

https://joliejojo.wordpress.com/2016/02/23/brioches-et-babioles/

Crédit-photo: Toutes les photos de cet article, à l’exception de la photo à la une, sont la propriété d’Élaine Bélanger.

20216764_10156569863328975_266969465_o

20227595_10156569863923975_698370518_o (1)

Un air de brocante!

Brioches et Babioles : un café-boutique inspirant! Cet endroit unique, situé au cœur de St-Arsène, vous propose un espace-boutique coloré où vous pourrez dénicher des produits locaux et artisanaux, sans oublier son menu qui accompagne magnifiquement l’expérience conviviale que vous propose ce lieu. Vous serez charmés par les différents produits offerts, côté boutique, qui représentent la diversité des produits locaux disponibles : bijoux, coupes et tasses peintes à la main, savons, œuvres d’artistes de la région, objets et meubles de brocante et, depuis peu, vous pouvez vous procurer une nouveauté dont la propriétaire, Élaine Bélanger, est très fière.

Le recyclage de meubles

Il s’agit de la peinture vintage Colorantic™ dont Brioches et Babioles s’avère maintenant le seul marchand autorisé dans la région. Ayant fait ses études en art et en design d’intérieur, Élaine est, depuis longtemps, une passionnée de tout ce qui touche la décoration et le meuble. Elle ne tarit donc pas d’éloges sur cette nouvelle acquisition de sa boutique. D’abord, il faut dire que dès le premier coup d’œil, ces jolis contenants colorés se laisseraient dévorer sans confession! Et qui plus est, ces couleurs sont dotées de noms invitants : guimauve grillée, truffe sucrée, margarita exotique et plus encore! En tout, 19 nuances disponibles en trois formats : 4, 16 et 32 onces ainsi que différents types de patines, glacis et cires.

Mais, outre son aspect attrayant, qu’a-t-elle de si magique, cette peinture? Elle peut réparer et transformer un meuble en une œuvre d’art, rien de moins! Il s’agit, en fait, d’une peinture de finition crayeuse qui vous permet de donner une apparence antique à un meuble ordinaire. Prisée par les amateurs de DIY (do-it-yourself), elle offre une solution abordable à quiconque désire raviver un meuble abîmé. Elle couvre merveilleusement bien, ce qui nécessite peu de préparation de la surface à peindre, mais aussi une quantité minime de peinture pour réaliser les travaux. Par exemple, un contenant de 4 onces couvre une surface de 17 pieds carrés pour l’application de 2 couches. Idéalement conçue pour les meubles en bois, elle peut toutefois servir pour d’autres matières (pots en terre cuite, mélamine).

Et, il s’agit d’une solution écoresponsable! En plus de sauver vos meubles du dépotoir, elle valorise la réutilisation, le recyclage et vous permet de donner une deuxième vie à un objet qui n’en avait plus! De plus, elle est non-toxique et son contenant est écologique, réutilisable et recyclable.

Des projets inspirants

Cette touche innovatrice consolide la vocation artistique du sympathique café, mais lui confère également de nombreuses possibilités qui viendront agrémenter la programmation des lieux. En effet, la première initiative d’Élaine Bélanger est la création d’ateliers où seront diffusées les techniques pour bien réaliser différents finis. À l’état de projet, elle pense également à une formule de type « apportez votre meuble » où les gens pourront, de façon libre ou supervisée, redonner vie à un meuble qu’ils possèdent déjà. L’idée d’offrir un service de recyclage de meubles fait partie des options futures que vise l’ajout de ce produit du côté de la boutique. En d’autres mots, un atelier annexé au café lui permettrait de réaliser ces projets stimulants!

Vous transmettre sa passion pour la transformation de meubles, telle est la première motivation d’Élaine! Que ce soit par le décor de son café qui, en passant, est un ancien magasin d’objets d’occasion, l’arrivée d’une gamme de peinture vintage pour redonner vie à de vieux meubles est un véritable clin d’œil aux origines du café. Vous désirez en discuter avec elle? Elle se fera un plaisir de vous transmettre sa passion! Visitez son kiosque le 14 juin lors de l’événement « Quoi faire à Rivière-du-Loup ». Mais, évidemment, la meilleure option demeure de se rendre au café Brioches et Babioles afin de siroter un délicieux latté, sans pouvoir résister à la tentation d’aller flirter avec ce magnifique étalage de possibilités artistiques!

 

Atelier Pierre Brouillette – Joaillier: un trésor à Kamouraska!

 

Je flânais tout bonnement sur l’avenue Morel au Kamouraska, comme j’aime le faire de temps en temps, surtout en période estivale. Depuis longtemps, j’étais intriguée par cette maison aux allures ancestrales. Alors, comme happée par un élan de curiosité, j’ai ouvert la porte de la boutique de l’Atelier Pierre Brouillette – joaillier. Un véritable havre de trouvailles!   Dès mon entrée, je me fais accueillir par le sourire de la très sympathique Hélène Gosselin, la guide passionnée qui me révélera, l’un après l’autre, les secrets que renferme cet endroit.

Dans un premier lieu, puisqu’on parle de joaillerie, les présentoirs regorgent de bijoux tous aussi splendides les uns que les autres. Qui plus est, ils ont été confectionnés de la main de l’artisan Pierre Brouillette dont l’atelier se trouve à quelques lieux de la boutique, soit sur la rue du Quai. Des bagues, des joncs, des colliers, des boucles d’oreille en or et en argent, certains en bois ou avec insertions de bois. Certaines bagues sont dites hybrides puisqu’elles se transforment en dévissant les matrices qui les composent, ce qui en fait un bijou aux multiples apparences que vous pouvez transformer au gré de vos tenues… ou de vos humeurs!

20160423_133123Certaines collections, dont celle du designer joaillier Philippe Planas, ont été achetées par monsieur Brouillette. En devenant ainsi propriétaire de la collection, il détient les droits lui permettant de les fabriquer ici-même au Kamouraska. De plus, pendant la saison hivernale, ces bijoux se promènent entre Rimouski et Toronto pour différentes expositions. Certaines autres collections québécoises ornent les multiples comptoirs en verre de la boutique : des collections réalisées avec des pièces de poterie (par l’artiste Martine Buczkowski de St-Jean-de-Matha), d’autres réalisées avec du ciment, des bijoux signés Sylvie Lupien, Matsu et Robert Langlois. Sans oublier la magnifique Rosie, une miniature qui forme un pendentif que l’on replace, après utilisation, dans son univers. Sur la photo, elle est installée dans son mini salon de coiffure. Charmant, n’est-ce pas?20160423_134243

Des sculptures suscitent aussi ma curiosité! Un Einstein, un saxophoniste ainsi qu’un violoniste conçus avec de la broche, des créations sculpturales 3D de l’artiste Rudy Keckla. Ces magnifiques pièces sont également accompagnées d’un mobile dont les pièces reposent sur un minuscule point d’appui qui, en mouvement, imite l’ondulation d’un poisson qui nage. Impressionnant et fascinant!  Madame Gosselin me présente également les populaires oiseaux sculptés qui s’imbriquent dans leur bûche d’origine. Le casse-tête recréé lors de l’achat nous démontre la précision incroyable avec laquelle la sculpture est réalisée.

20160423_134224

Des bijoux créés au Kamouraska et au Québec, des sculptures géniales, la boutique de l’Atelier Pierre Brouillette – Joaillier vous propose également une magnifique sélection de sacs à main, de portes-monnaies et de stylos/plumes! Ne quittez pas Kamouraska sans y avoir jeté un œil… Osez franchir le seuil du 88 avenue Morel et laissez-vous captiver par ce merveilleux monde rempli de bijoux et d’œuvres d’art à contempler… ou, bien sûr, à emporter!  Pierre Brouillette Joaillier- un atelier, une boutique… mais aussi, un véritable musée!

20160423_134508

Art, musique et cie!

Animer. Rassembler. Inspirer. Voilà ce qui résume bien la mission de boutique ayant pignon sur rue à Témiscouata-sur-le-Lac depuis mai 2016: À la Petite Place Musi-Baz’Art! Cette entreprise familiale est née de l’initiative de deux Témisoucataines d’origine, Jocelyne et Gabrielle Lavoie, désireuses de créer un lieu de diffusion où les esprits artistiques pourront s’allier pour former un réseau générateur de nouvelles ouvertures!

image9 - Gabrielle et Jocelyne

C’est d’ailleurs le créneau dans lequel Jocelyne Lavoie a évolué pendant de nombreuses années, notamment en collaborant à l’organisation et en participant à différents événements artistiques dont Josce Arts et Musique à St-Eustache. Elle fait également partie de la troupe de musique Awamapapi grâce à laquelle elle a participé, il y a quelques années, aux Journées de la Culture d’Oka et au Rendez-vous des Coureurs des bois. Et cette expérience émane de la riche programmation estivale d’À la Petite Place Musi-Baz’Art. En effet, au menu en juillet et en août: tous les samedis, peinture en direct à l’extérieur, secteur Cabano, et, question d’animer la place, des prestations musicales accompagnent les pinceaux créatifs des artistes à l’œuvre. Hommage au violon, musique folklorique, accordéonistes, chansonniers et musique du monde seront à l’honneur cet été! Les artistes-peintres, amateurs ou professionnels, sont invités à se joindre à la fête!

image13 - boutique

À la Petite Place Musi-Baz’Art, c’est aussi une boutique! D’abord, une friperie où vous trouverez des vêtements pour toute la famille, de jolies morceaux d’été ou de splendides robes de bal, à prix très abordable. Un présentoir fait également étalage des bijoux de Norad Créations et Créations Entre de Lune : bagues, porte-clés, colliers, bracelets, etc. Et, pour les artistes, en plus de trouver des fournitures artistiques (peinture acrylique, peinture à l’huile, pinceaux, toiles), vous pouvez louer un espace d’exposition pour y vendre vos œuvres. D’ailleurs, vous pouvez vous procurer sur place les superbes toiles de Gabrielle Lavoie ainsi que le recueil de poésie « Des aquarelles de mots » de l’auteur témiscouatain Albert Roy. Des ateliers d’initiation à l’art pour les tout-petits (3-4 ans) et des ateliers de peinture libre (pour adultes) sont aussi offerts. Ces sessions seront couronnées d’un vernissage où les artistes pourront présenter leurs réalisations aux visiteurs.

Le dicton « Dans les petits pots, les meilleurs onguents! » s’applique merveilleusement à cette petite place! Petite place en pieds carrés, mais grandiose par l’univers qu’elle désire transmettre à son public. Faire résonner la rue commerciale tous les week-ends de l’été, faire émerger une culture artistique bien existante au Témiscouata et la nourrir en créant des alliances entre ces artistes, voilà qui résume bien l’immense potentiel de l’endroit. À la Petite Place Musi-Baz’Art, c’est aussi Jocelyne et Gabrielle, mère et fille, qui se dévouent à dynamiser le centre-ville de Cabano avec leur bazar d’idées géniales qui sauront assurément rejoindre le cœur de la population!

image10 - bijoux

À la Petite Place Musi-Baz’Art est situé au 761-C, rue commerciale nord à Témiscouata-sur-le-Lac. Visitez leur page Facebook afin d’accéder à leur programmation complète. Informez-vous également sur leur carte de membre qui vous donne un rabais avantageux sur le matériel d’artiste.

Crédit-photos : À la Petite Place Musi-Baz’Art /Josée Marquis.

image5 - programmation

Barbotine Café – atelier de céramique, café et boutique!

Le plaisir de créer, c’est (presque) universel! Que l’on ait 7 ou 77 ans, nous ne sommes jamais ni trop jeunes, ni trop vieux pour ressentir la fierté d’avoir réussi à réaliser quelque chose de joli, le temps d’un café ou… d’une vie! Alors, pourquoi ne pas s’arrêter dans le tumulte du quotidien pour faire une halte à l’un ou l’autre des ateliers de céramique Barbotine Café? Que vous optiez pour la succursale de La Pocatière située sur la 4e avenue ou encore, pour celle de St-Jean-Port-Joli sur l’avenue de Gaspé, vous découvrirez un univers coloré où vous pourrez oublier vos soucis!

Dès votre entrée, vous remarquerez les tables carrées où vous pourrez vous installer confortablement pour réaliser votre pièce. Sur les murs se promènent les mains multicolores des nombreux artistes qui y ont laissé leur empreinte! Sur des tablettes logent une grande variété de pièces en céramique brutes : des figurines (personnages, animaux), de la vaisselle (verres, tasses, assiettes, bols, repose-cuillère), des objets décoratifs (banque, vases, coffres à bijoux) ou encore, des personnages pour la crèche de Noël.

pièces non peintesLorsque votre objet est choisi, vous avez maintenant le loisir de peindre celui-ci! Vous bénéficierez, si désiré, des conseils du personnel sur place qui vous guidera dans la réalisation de votre œuvre. Vous la confiez ensuite aux mains expertes de Barbotine Café qui procèdera à l’émaillage ainsi qu’à la cuisson finale (24 heures à 1800° F.). Vous pourrez récupérer le tout une semaine plus tard. Le prix des pièces proposées varie entre 3 et 25 dollars. Vous ajoutez à ce tarif des frais d’atelier de 10 dollars (adultes) ou de 7 dollars (18 ans et moins). Ceci inclut : un temps d’atelier illimité, la peinture, le prêt du matériel, la glaçure, la cuisson ainsi qu’un breuvage pour vous désaltérer tout en maniant les pinceaux. Ce qui en fait une activité originale à tarif très abordable!

Barbotine Café vous propose aussi le concept de fêtes d’enfant qui vous permet d’organiser un anniversaire, avec ou sans thématique, à l’atelier où chaque enfant pourra créer sa propre pièce de céramique, dans un décor qui se prête merveilleusement bien à la fête! La propriétaire de l’endroit, Caroline Chamberland, effectue également des visites dans les écoles, les services de garde, camps de jour ou autres associations afin d’offrir sur place des ateliers de céramique. Avec son sourire chaleureux et son dynamisme contagieux, ces sorties remportent toujours un très grand succès auprès des participants!

pièces finies (2)

Laissez-vous prendre au jeu et découvrez le plaisir de créer une œuvre unique que vous pourrez conserver en souvenir ou encore, donner en cadeau! La succursale de La Pocatière comprend 20 places et celle de St-Jean-Port-Joli met à votre disposition 50 postes de création! À cette dernière, vous pouvez vous procurer : les peluches Les Chéris Minis que vous pouvez personnaliser à votre guise, les emballages pour futures mamans de Créations Loulou, les poupées personnalisées Fofuchas et bientôt, des colliers de dentition et des suces en bois. Visitez le site web barbotinecafe.wix/barbotinecafe ou suivez leurs actualités via leur page Facebook. Vous pourrez y consulter les nombreuses photographies inspirantes des pièces de céramique réalisées au Barbotine Café.

L’art au Témiscouata!

En 1995, j’ai eu le plaisir de travailler comme pigiste pour le Témis-Nouvelles, un hebdomadaire du Témiscouata qui n’existe malheureusement plus aujourd’hui. J’effectuais la couverture d’événements culturels et communautaires, mais surtout, j’avais une chronique qui, chaque semaine, m’envoyait en mission pour découvrir un artiste de la région. J’ai donc connu plusieurs de ces artistes vivant au quotidien le bonheur de créer dans un environnement aussi inspirant que l’est le Témiscouata.

Je me rappelle qu’à l’époque, j’étais alimentée dans mes recherches de sujets à explorer par un nouveau regroupement d’artistes : Les Ateliers d’Arts Nuance. En janvier 1995, ils avaient obtenu leur charte en tant qu’organisme à but non lucratif et depuis ce temps, ils bénéficient d’un local d’exposition au coeur des Galeries Témis, qui leur commandite généreusement ce lieu de diffusion pour les oeuvres d’artistes témiscouatains! Il y a donc plus de 20 ans que le regroupement existe et, à en contempler les murs de leur local, celui-ci est plus actif que jamais!

atelierartnuance-01

Tous les jeudis, entre 13h et 16h, les portes des Ateliers d’Arts Nuance vous sont ouvertes afin que vous puissiez admirer chaque œuvre exposée. Souvent même, l’artiste surveillant peint sur place et discute gentiment avec les visiteurs. Lors de week-ends spéciaux (fêtes, Pâques ou autre), les heures d’exposition sont prolongées. Les murs sont parsemés de toiles aux médiums variés (aquarelle, huile, acrylique, dessin, vitrail, mosaïque, céramique) et les styles sont variés : abstrait, figuratif, art naïf, portraits, paysages, art animalier. Vous y trouverez également des objets décoratifs en vente tels que des lampes, des assiettes, des vases et même de superbes peintures réalisées sur du bois de grange. L’écriture fait également partie des formes d’art mises en valeur puisqu’un présentoir de livres vous permet de vous procurer de la lecture 100% témiscouataine, avec des auteurs tels que Nikole Dubois et Albert Roy.

À ce jour, Les Ateliers d’Arts Nuance compte une trentaine de membres et leurs activités incluent, en plus de la salle d’exposition, des journées d’arts pour favoriser les rencontres entre artistes et maintenir le dynamisme de l’art au Témiscouata, des formations offertes aux membres, la participation à des expositions et hommages tenus dans les municipalités environnantes et la décoration de certains lieux publics. Notamment, une de leurs réalisations fut, en collaboration avec la population et certaines écoles de la région, celle de La Parade Lacoise. Cette œuvre, constituée de 120 sculptures de poissons sur bois disposées sur une gigantesque structure de métal, s’inscrivait dans les activités du Congrès Mondial Acadien de 2014. Les artistes Nicole Denoncourt (la présidente du regroupement) et Nicole Gagné sont d’ailleurs les créatrices derrière cette œuvre magistrale.

atelierartnuance-02

Visitez la salle d’exposition des Ateliers d’Arts Nuance et laissez-vous charmer par ces oeuvres aux styles variés. Vous y ressentirez la force expressive de cette magnifique région et surtout, de ces artistes qui ont mille-et-une images à vous présenter : la beauté du lac au coucher du soleil, les terres agricoles, la nature forestière, l’art décoratif champêtre, l’amour des chevaux, l’abstraction contemporaine…  Le jeudi, c’est le jour de l’art aux Galeries Témis de Témiscouata-sur-le-Lac!

 

 

 

Tertoc: des bijoux de nature!

Pendant mon enfance, j’ai grandi sur un terrain qui longeait un ruisseau. À deux pas de la maison familiale, j’allais me tremper les pieds dans l’eau froide de la Petite Rivière, ignorant la richesse et le potentiel de cette nature environnante. Évidemment, je n’avais pas le regard créatif d’Eloïse René de Cotret, la conceptrice de Tertoc!  Originaire des Basques (St-Cyprien/Ste-Rita), Eloïse s’est établie à St-Élzéar-de-Témiscouata en 2011 et depuis un an et demi, suite à cette idée du hasard qu’est la création de bijoux à partir d’écorces de bois, elle se plait à arpenter les montagnes, les forêts et les rivières, le regard avide de matières à transformer. Des écorces et des racines d’arbres suffisent pour lui inspirer des bijoux qui s’harmonisent parfaitement avec sa nature douce et son talent d’artiste multidisciplinaire.

Des bijoux qui se façonnent au gré de ses trouvailles : des boucles d’oreille,  des pendentifs, des bracelets fabriqués d’écorces issues d’essences de bois variées et… secrètes. Parce qu’il lui a fallu plusieurs essais pour découvrir celles qui donneraient des pièces qui conserveraient leur forme, sècheront bien et ne craqueront pas au fil du temps. Bien au contraire, celles qu’utilise l’artisane de Tertoc révèlent parfois leur beauté avec l’usure du temps, comme ces boucles d’oreille qu’elle portait lors de notre rencontre et qui ont pris, au fil des mois, une apparence de cuir.

Sa matière première est une denrée capricieuse, mais c’est ce qui confère à chacune de ses œuvres son caractère unique. Parce que les propriétés des écorces cueillies subissent l’influence des saisons qui peuvent en modifier la densité ou même la couleur. Il devient donc quasi impossible de reproduire deux fois le même bijou de façon exacte. Elle travaille chaque écorce pour lui donner une forme au gré de son imagination.  Parfois, elle y ajoute quelques touches de peinture vitrail. Les pièces sont ensuite huilées au beurre de karité ou à l’huile de coco ou de ricin, il est primordial que ce soit une huile qui ne rancit pas, et elle assemble le tout avec minutie.

En plus de ses bijoux, elle crée des supports à bijoux, qui peuvent également servir de pièces décoratives, à partir de racines d’arbres qu’elle cueille dans le fond des rivières. Elle assemble le tout et l’enracine dans un pot récupéré afin de lui donner un aspect bonsaï.

Vous désirez vous procurer ses créations?  La légèreté de ses bijoux leur confère cet avantage indéniable : les frais d’expédition sont réduits au minimum!  Vous pouvez donc les commander en la contactant via sa page Facebook : Tertoc. Elle dispose également d’un présentoir à l’Amarante Épicerie Écologique située au 763-A, rue Commerciale Nord à Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Cabano. Et, bien entendu, surveillez les marchés de produits artisanaux qu’elle fréquente souvent en tant qu’exposante.  Vous pouvez vous procurer ses bijoux uniques à des prix variant entre 20 et 35 dollars. Pour ce qui est de ses supports bonsaï, les prix oscillent entre 35 et 90 dollars.  Vous désirez lui offrir une vitrine dans votre commerce et vendre ses produits?  Contactez là via sa page Facebook. Ses présentoirs sont très attrayants!

Le caractère inusité de ses oeuvres suscite de nombreuses réactions, c’est ce qu’elle a pu constater au fil de ses discussions avec les amateurs de marchés publics.  Du jamais vu, lui dit-on, et elle en est très fière!  En plus de lui inspirer de nouvelles créations, la demande grandissante lui permet d’alimenter son contact privilégié avec la nature, une des raisons pour lesquelles elle se passionne pour ces bijoux qui traduisent à merveille ses préoccupations écologiques. 

Je terminerai cette invitation à découvrir les produits offerts par la charmante Eloïse René de Cotret en vous expliquant d’où vient le nom de son entreprise. En fait, Tertoc, c’est son nom de famille lu de droite à gauche, mais c’est aussi un amalgame des mots terre et toc. La terre, sa principale source d’inspiration, et le toc, un synonyme parfois utilisé pour désigner un bijou d’une grande simplicité. Même anecdotique, cette constatation nous révèle l’unicité de cette artiste de la nature et le caractère prédestiné de sa fibre artisanale!

Crédit-photos:  les photos sont la propriété de Tertoc et sont publiées avec son autorisation.

Santé et longévité à L’Amarante!

Nouvellement installée au centre-ville du quartier Cabano à Témiscouata-sur-le-Lac, l’épicerie écologique L’Amarante est un endroit à découvrir! Dès que l’on en franchit le seuil, l’ambiance chaleureuse de l’endroit, imputable à ses deux sympathiques propriétaires, nous séduit. Après une brève présentation de la façon dont le commerce fonctionne, les clients sont libres de visiter les lieux et de choisir parmi la grande variété de produits offerte. Des produits en vrac, des marques locales, des trésors issus du terroir témiscouatain et d’artisans locaux garnissent les tablettes de ce marché.

Mais avant de vous décrire ce que vous pouvez y trouver, laissez-moi vous présenter Valérie Bilodeau et Martine Poirier! Ces deux jeunes femmes sont arrivées au Témiscouata en 2006-2007, Valérie étant originaire de St-Jean-Chysostome et Martine, de Matapédia. Elles ont été charmées par la région et ont décidé, il y a 2 ans, d’y établir leur entreprise.  Elles désiraient transmettre leur passion pour une alimentation à la fois santé, gourmande, accessible et à faible empreinte sur l’environnement. Un rêve qui s’est concrétisé il y a 2 mois et demi lorsqu’elles ont reçu les clés du local situé au 763-A, rue Commerciale Nord dans le bâtiment dont le père de Valérie s’est d’abord porté acquéreur. Et le 14 janvier dernier, elles ouvraient boutique officiellement en offrant à leur future clientèle un 4 à 7 avec dégustation de produits, une activité qui fût couronnée de succès!

20160116_135949

Les lieux se divisent en deux zones distinctes. D’abord, une zone café où les clients sont invités à siroter un café latte, un thé au jasmin, une tisane à la lavande ou un chocolat chaud, en jetant un regard sur les passants. Un endroit parfait pour se réchauffer lors d’une promenade hivernale au centre-ville de Cabano!  Question d’ajouter à l’aspect chaleureux de l’endroit, un comptoir constitué de bois de grange vole la vedette dans ce décor aux accents boisés, une réalisation de Guillaume Turcotte qui ferait l’envie de nombreux designers! L’espace café abrite également quelques tables de bois où sont disposés quelques journaux. Une invitation à prendre la pause…

20160116_135855De l’autre côté, vous trouverez la zone épicerie qui prend des allures de marché général tellement la variété de produits proposée est variée! Difficile de résister à l’envie de se procurer quelques emplettes, surtout que les prix sont très abordables!   Et les produits locaux et régionaux sont, bien entendu, mis de l’avant. Vous y trouverez les produits du Domaine Vert Forêt d’Auclair (pâtés de foie, saucisses de porc, bacon, produits de l’érable et miel artisanal), de la Ferme Nature Sauvage de Squatec (viande de sanglier), de Douceur d’Ici de Ste-Rita(vinaigrette à l’érable, sauce BBQ et aigre-douce à la camerise, tartinades), des Jardins de la Mer de St-Germain-de-Kamouraska (algues et herbes séchées, poivre de mer, tisanes), de Viv-Herbes de Lejeune (tisanes et thés) et de La Jardinière d’Auclair (pousses).

Toujours du côté des produits alimentaires, vous y trouverez des champignons (en emballage sous vide) cueillis sur le territoire du Témiscouata : pleurotes, armillaires ventrus et bolets, chanterelles, selon les disponibilités. Également des produits de consommation courante tels que farine, poudre à pâte, germe de blé, pâtes alimentaires, riz, épices… en vrac ou emballés. Des huiles, des vinaigres, des céréales biologiques, des légumes frais, des épices… Bref, vous y trouverez une grande variété de produits, biologiques ou non, qui valorisent une alimentation saine. Ici, le mot d’ordre, c’est: l’accessibilité. Les deux propriétaires désirent offrir à la population témiscouataine un endroit où l’alimentation santé, les produits régionaux et les petites douceurs du terroir sont faciles à trouver et bon marché.

20160116_140105

Une section est également réservée aux produits non-alimentaires. Vous y trouverez les savons artisanaux et les sacoches faites à la main Del Sol (dont je vous ai déjà parlé), des boucles d’oreille en bois Tertoc (St-Elzéar), les couches lavables et autres produits de marque Funambule Ta20160116_142742ngerine créés par l’artiste témiscouataine Émie-Gail Gagné ainsi que les produits d’entretien ménager et corporels Pure fabriqués à St-Alexandre-de-Kamouraska. Ceux-ci vous sont offerts en vrac avec une réduction de 25% lorsque vous réutilisez l’emballage. J’ai répondu à ma curiosité en me procurant le savon à vaisselle à la mangue et il s’avère très performant (il mousse beaucoup plus – et plus longtemps- que les savons de marques populaires).

Des économies sur votre épicerie, des achats écologiquement responsables et une expérience de magasinage épicurienne… que demander de plus? Alors, maintenant, je vous laisse le découvrir par vous-mêmes!  Destination Témiscouata-sur-le-Lac: L’Amarante donnera une couleur locale et gourmande à votre assiette!

 Visitez leur page Facebook: L’Amarante épicerie écologique.  Leur site web est présentement en construction, mais sera bientôt disponible à l’adresse amarante.ca.

 

 

 

 

Une friperie à St-Alexandre!

Demain, 12 décembre : c’est l’ouverture de la Friperie Angélique à St-Alexandre-de-Kamouraska! Et, croyez-moi, il s’agit d’un endroit à découvrir! De la couleur, de la variété, de la qualité… vous y trouverez tout cela et encore plus! Laissez-vous inspirer par cette boutique de vêtements d’occasion où vous pourrez dénicher des trésors! Et, le plaisir d’y magasiner, c’est que d’une fois à l’autre, vous pouvez y faire des découvertes inédites! En effet, vous aimerez magasiner dans cette friperie accueillante, mais en plus,  vous aurez eu le plaisir d’y rencontrer sa propriétaire, Jeannine Lemelin, une jolie dame au sourire chaleureux, d’où émane une douceur qui la rend sympathique dès le premier contact.

Établie à St-Antonin depuis septembre 2014 et fière du succès de cette année d’opération, Jeannine s’est mise à la recherche d’un endroit plus spacieux. D’abord, pour contenir sa majestueuse collection de vêtements et également pour bénéficier d’une certaine capacité d’entreposage. St-Alexandre-de-Kamouraska lui a ouvert grands les bras et la voilà nouvellement installée dans ses nouveaux locaux situés au 630, route 289.

20151209_191140Vous vous sentirez donc immédiatement à l’aise de fouiner d’un cintre à l’autre, à travers la magnifique variété de vêtements offerts. À la Friperie Angélique, vous pourrez aisément vous retrouver parmi les étalages efficacement disposés. Dès l’entrée, la quantité de vêtements impressionne : il y en a pour tous les âges, pour tous les genres, mais tous offerts au meilleur prix variant entre 1 $ et 40 $. Et à 40 $, on parle de morceaux neufs ou de manteaux de cuir. S’offrir un look actuel et bien pensé à peu de frais? Oui, c’est possible!

Vous aurez accès à une marchandise de grande qualité qui comprend des vêtements pour enfants incluant des habits de neige en excellent état ainsi qu’une sélection de plus de 500 costumes d’Halloween. Des vêtements pour ados incluant de superbes chandails à capuchon Helly Hansen et Under Armour. Pour les hommes : des habits, des cravates, des chemises, des vêtements et des gants de travail. Pour les dames : des robes, des blouses, des jeans pour toutes les silhouettes, des manteaux, des chapeaux et même quelques bijoux. À cela s’ajoutent des sacs à main, des foulards, quelques livres et objets de brocante. Le tout, soigneusement étiqueté et classé par tailles afin de faciliter votre recherche.

20151209_191453La Friperie Angélique, c’est un travail colossal réalisé avec beaucoup de passion où la clé du succès réside dans le tri de la marchandise! Jeannine effectue une sélection minutieuse des vêtements reçus dont elle ne conserve que la meilleure qualité. Ceux-ci proviennent de dons, de consignations et parfois, d’achats neufs. Mais, rassurez-vous, elle ne jette rien : les pièces recueillies qui ne se retrouvent pas sur ses tablettes sont données à des personnes dans le besoin. Et, question d’aider les familles à se vêtir à moindre prix, un système de carte privilège est établi. Après 10 tranches d’achats de 20 $, le client se voit récompensé d’un certificat-cadeau de 20 $.

En fait, il s’agit d’une boutique légèrement différente des autres et cette différence, on la retrouve dans une simple étiquette. Entre le vêtement neuf ou d’occasion, n’est-ce pas qu’il s’agit seulement d’une comparaison de prix? Vous obtenez, à la Friperie Angélique, un prix plus abordable pour un vêtement qui, en plus, possède une histoire. Le bénéfice de la réutilisation, vous le noterez à long terme dans votre portefeuille, mais aussi dans le contenu de votre garde-robe où l’éphémère ne vous fera plus soupirer.

La Friperie Angélique : ouverture le 12 décembre dès 10h.

630, route 289 à St-Alexandre-de-Kamouraska.

Pour obtenir l’horaire de la friperie, adhérez à sa page Facebook : Friperie Angélique.

20151209_190908

P.S. À chaque année, un don est remis à la Maison Desjardins des Soins Palliatifs du KRTB de la part de la Friperie Angélique. Donc, chacun de vos achats à la friperie contribue à une bonne cause. Raison de plus pour y magasiner!

Road Trip USA – Kamouraska!

Ce week-end, j’ai décidé de m’offrir un vol à tire-d’aile vers le nowhere.  Plus ou moins un nowhere, parce que j’avais des destinations précises dans la tête, mais bon… disons que je me suis laissée porter par le plaisir de savourer le moment.  En couple et en solo, j’ai magasiné mes cadeaux de Noël en y ajoutant une touche de spontanéité!

12310419_10207847070671786_2752553959018455058_nD’abord, samedi, moi et mon amoureux, nous avons répété notre tradition du temps des fêtes : s’offrir une petite session de magasinage dans le Maine! Direction Madawaska. On traverse le pont qui sépare Edmundston et Madawaska et nous voilà aux USA! À peine 5 minutes, et nous sommes rendus à notre bric-à-brac préféré : Marden’s! Cette année, en raison du taux de change non avantageux pour nous, ce n’était pas la cohue aux douanes, mais chez Marden’s, taux de change ou pas, on réussit à faire des trouvailles qui valent le déplacement. Le plaisir d’y magasiner aussi. Un coup passé le choc de la première fois, on y trouve notre plaisir. Parce qu’il faut être averti : on n’entre pas dans un magasin de super-chaîne, mais bien dans un magasin de type entrepôt qui vend des surplus d’inventaire. Les rangées sont identifiées par des bannières de carton écrites à la main. Mais au fil des rangées, on trouve des items surprises qui varient d’une fois à l’autre. Cette année, j’ai trouvé une tablette de papier à pastel Canson à 3.99$ (elle se vend habituellement aux alentours de 12$), des blocs palette jetables à 1.99$ (prix régulier : entre 8 et 9$), un cardigan en acrylique avec capuchon à 10$…  Bref, il faut fouiner, mais le résultat est souvent étonnant!  Et on finit toujours par une petite virée de magasinage à Edmundston. Cette fois-ci, nous avons visité le NB Alcool-Liquor pour dénicher des bières de la microbrasserie Les Brasseurs de Petit-Sault. La Bob Leboeuf (la blonde) et la Kedgwick (la pilser) sont excellentes!

Dimanche, j’avais encore le goût de bouger et de m’évader!  Mon amoureux était dans un mode cocooning, mais pas moi! Alors, pour lui épargner ma joie de vivre un peu trop vive, je le graciai de ma présence en direction de St-Jean-Port-Joli!  Lorsque j’ai fait mon entrevue avec Marisol de Del Sol (savons artisanaux), elle m’avait informée qu’elle était exposante au Marché de Noël écologique de Terra Terre qui se déroulait ce week-end. Le concept m’intriguait et je désirais voir de mes propres yeux ce marché de Noël qui se distingue des autres du fait que les produits offerts au public se doivent d’adopter les valeurs écologiques de l’organisme. À preuve, les exposants qui doivent faire du kilométrage pour se rendre à l’événement ont un tarif plus élevé et cet argent est utilisé pour planter des arbres, question de compenser le geste. Et j’ai bien fait de m’y rendre (noté à mon agenda pour l’an prochain). Les produits proposés sont très variés : bijoux, planches en bois (Atelier Unik-Art), herbes pour tisanes (Les Jardins de la Mer), savons artisanaux, miel, produits d’érable ou de bouleau, et plus encore! Ce marché se distingue vraiment des autres puisqu’il met en vedette des artisans locaux que l’on ne retrouve pas nécessairement dans les autres marchés du genre.

20151206_165727J’ai aussi fait un arrêt à La Pocatière pour visiter une exposition dont je vous reparlerai plus tard cette semaine, mais j’ai aussi visité la superbe Librairie L’Option. Une librairie à visiter! Des livres à profusion, des magazines pour tous les goûts et plusieurs autres produits. J’y ai trouvé un CD auquel je n’ai pu résister : l’album de Noël de mon enfance!  Quand j’étais jeune, je le faisais jouer (ou scratcher) sur mon tourne-disque Michey Mouse et j’écrivais les paroles des chansons…  Je n’ai pu résister à cet achat qui titillait la nostalgique en moi! Alors, je vous avouerai que sur la route du retour, je chantais à tue-tête le Joyeux Noël de Michèle Richard… Et comme quand j’étais jeune, je n’avais en tête que « le feu danse dans la cheminée, dehors on entend le dodoi » (c’est ce que je chantais à 6 ans).  Parapapapam…  Kamouraska-L’Islet… je t’aime!