Ah… le secondaire!

Mon fils a fait son entrée à l’école secondaire cette année. Je le regarde aller dans tout ça et l’adaptation à ce nouvel environnement semble parfois difficile à assimiler. Il adore sa nouvelle école, mais l’encadrement du primaire lui manque et les responsabilités qui viennent avec cette liberté le font soupirer. Parce qu’au primaire, tout est contrôlé. Le professeur veille de très près au respect des règles et les interdits (au niveau du langage, du comportement) sont plus stricts. Alors que là, il se retrouve dans une école où on ne marche pas en rang lorsque la cloche sonne, dans une école où il peut se faire voler s’il ne cache pas la combine de son cadenas, dans une école où il y a plus de turbulence en classe… et où le professeur n’est pas nécessairement le roi. Tout ce chambardement lui trotte dans la tête et il m’en parle beaucoup, beaucoup…

Tellement que j’en ai fait un drôle de rêve cette nuit! Je revivais des petites angoisses de mon entrée au secondaire, mais avec ma tête et mon cœur d’adulte. Je cherchais une classe et je n’arrivais pas à la trouver. Ma meilleure amie du primaire me tournait le dos pour sa nouvelle amie du secondaire. J’arrivais dans une classe où le professeur était plutôt beau garçon et ça m’émoustillait les sens! Bref, tous ces changements qui nous font passer d’enfant à adolescent. Mais je les vivais avec ma logique et mon expérience d’aujourd’hui.

Au lieu de paniquer, je me suis fait une équipe pour trouver le fameux local que je cherchais. Au lieu de fondre en larmes suite au rejet de ma meilleure amie, je me tournais vers une autre amie en me disant qu’ainsi va la vie. Et pour le beau professeur? Je me disais qu’il était une figure d’autorité et que je devais taire mes émois de petite fille… Je gérais toutes ces situations en les abordant avec mon regard d’adulte.

Et si on pouvait retourner en arrière, avec toute l’expérience que nous avons acquise au fil des années et des nombreuses relations que nous avons chevauchées dans notre vie, comment agirions-nous? Si, aujourd’hui, on me replongeait dans mon entrée au secondaire, je serais tellement plus zen avec tout ça! Ces chicanes de filles, ces cancans de corridor, ces béguins à sens unique… Ces bouts de vie qui avaient tellement d’importance à l’époque, ces fins du monde impossibles à surmonter, ces chagrins immenses de surplus d’hormones…

La femme que je suis devenue prendrait l’adolescente par les épaules et lui dirait : respire! Rien ne presse… Tu as toute ta vie pour être amoureuse, tu as plein d’années devant toi pour apprendre à conjuguer avec les conflits et tu as encore l’essentiel : tu as une famille, une tête sur les épaules et une facilité à apprendre qui te servira plus tard. Respire jeune fille…

Et, je profite de l’occasion pour lui donner trois petits conseils d’amie:

  1. Enlève donc ce bandeau ridicule qui te serre la chevelure… À cause de lui, tu te feras appeler Rambo pendant 5 ans!  Et tant qu’à y être… la coupe de Madonna dans Papa don’t Preach, c’est pas pour toi… et le lipsync non plus! Tu ne ressembles PAS à Madonna!
  2. Lorsque tu seras en amour par-dessus la tête avec le beau gars de l’école… Ne lui écris pas de lettre d’amour enflammée (never!!!)…  dont il pourra rire avec ses copains…  Ne te laisse pas inspirer par le film « Une amie qui vous veut du bien »… une comédie romantique, c’est un film, point final.
  3. Quand tes parents te diront de profiter de ces belles années, que ce sont les plus belles de ta vie, etc.: ils ont tort!  Ce sont les plus atroces… Mais dis-toi qu’après, tu en sortiras avec une force incroyable qui te permettra d’aller plus loin dans la vie que ceux qui ont tenté de te détruire… Sois forte, fonce.. et crois en toi! J’te l’jure: tu t’en sortiras!

2 réflexions au sujet de « Ah… le secondaire! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s