BD-Photo: La vie kamouraskoise d’Émilie Rondeau!

erondeau_nb_carre-300x300

©Emilie Rondeau

Née à St-Hyacinthe en 1979, Émilie Rondeau s’est entichée de la nature du Kamouraska où elle vit et travaille maintenant, plus précisément à Rivière-Ouelle. Elle est la fière détentrice d’un Baccalauréat à l’Université Concordia (2004) et d’une Maîtrise en arts visuels du Nova Scotia College of Art and Design (2006). Émilie Rondeau utilise différents médiums et réinvente notre perception du paysage : photographies, impressions numériques, vidéos ou installations, peinture abstraite…  Certaines de ses œuvres d’arts sont intégrées à l’architecture de certains bâtiments (Vocalises d’une baleine à cordes sur le bâtiment de l’EMAC et d’autres sont éphémères (la grange située à l’entrée ouest de Rivière-Ouelle, emballée pour les Journées de la Culture en 2014).

Son plus récent projet est BD Photo.  Pendant les 12 mois de l’année 2014, Émilie Rondeau s’est investie à saisir des moments sur le vif à l’aide de sa caméra. Des petits et grands moments de la vie, de sa famille et de la communauté kamouraskoise photographiés au fil des mois. Elle en a fait une sélection judicieuse afin de les assembler tel un roman-photo. Et le résultat se veut un récit photographique ouvert à l’interprétation de chacun, de la façon la plus poétique qui soit.

14er2014laculturesemballe-848x636

©Emilie Rondeau

De la blanche froideur des paysages de janvier à mars à avril, où la verdure et les cornets de crème glacée sèment une note d’espoir pour le retour d’un peu de chaleur orangée. De mai à août, on passe par la cabane à sucre, les prières, le son de la rivière qui coule et les fleurs qui se déploient.  Vient ensuite le retour de l’automne avec ses citrouilles et le retour des grands projets jusqu’à décembre où l’habit rouge du Père Noël vient colorer l’arrivée de la nouvelle saison. Chaque photo se lie à celles qui l’entourent pour nous révéler une part de notre vie à nous. Un portrait de notre quotidien au fil des saisons dont la couleur peut varier, selon le regard que l’on y porte.

Bien entendu, ces vignettes mettent en valeur les paysages de la région du Kamouraska : la nature en hiver, les églises, les patinoires, les maisons, les pistes de ski, les boisés et le fleuve, des panoramas incroyables, la rivière…  Mieux vaut prendre le temps de la feuilleter puisqu’il y a, à chaque fois, un aspect qui retient notre attention. Et, non seulement, il est possible de consulter cet ouvrage sur le site internet d’Émilie Rondeau, mais il est également possible de l’imprimer afin d’en conserver un souvenir, un aspect de l’œuvre qui saura plaire à ceux qui affectionnent particulièrement la région du Kamouraska. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’elle a décidé de le publier en ligne.

Consultez le BD Photo d’Émilie Rondeau, ne serait-ce que par curiosité : vous saurez vous y reconnaître et, bien sûr, vous émerveiller devant la beauté des clichés assemblés. Mon mois préféré? Celui d’octobre qui respire d’inspiration, de vie et de projets : les récoltes, l’art, la musique, la couture, les paysages colorés, les feuilles d’automne….  Des couleurs orangées, du jaune, du rouge, du bleu, du vert…  Bien que ce soit le mois où l’on dit définitivement aurevoir à la chaleur de l’été, elle le représente comme un appel à la vie et à l’action… Bref, c’est la saison pour jouer dehors et faire le plein de grand air!

Profitez de l’occasion également pour visiter les autres sections du site Émilie Rondeau – Arts Visuels et laissez-vous intriguer par son art public et ses projets débordant d’originalité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s